Derniers sujets
» De Ginasservis à Gréoux
Aujourd'hui à 22:07 par Franck L

» 11ème rallye d'Hiver de Levens : dimanche 4 février 2018
Aujourd'hui à 21:20 par Levens

» XMB Challenge 2018
Aujourd'hui à 21:18 par Levens

» Pneus 27,5
Aujourd'hui à 18:23 par FredoS

» 1001 ENDURO TOUR 2017
Aujourd'hui à 18:10 par E-T

» 28 ou 29 octobre 2017 - randuro à Sospel
Aujourd'hui à 18:04 par Matthieu1984

» 04 Novembre 2017: grosse sortie Adrets de l'esterel
Aujourd'hui à 17:48 par pascal06

» Endurando Lachens-Montauroux
Hier à 17:42 par pascal06

» Jeu photo 2017
Lun 16 Oct - 21:43 par julien71

VTT06 sur Strava

Mets tes hauts

TransV 2017

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit CR TV 2017

Message  Maxou87 le Lun 15 Mai - 22:12

Ma première "grande" TransV et j'ai eu le petit sticker qui fait super plaisir :)

J'ai pris mon temps, 12h20 mais pas de bobos, ni casse, ni crampes et toujours avec le moral.

Le départ de la Colmiane, il fait frais et je suis un peu stressé. Je démarre doucement pour mettre en route la machine... Arrivée au mont Tournairet, c'est l'heure de la première descente de la journée, au programme 1600m de d-. Sur les premiers 200m, je chute sur une racine et atterri à plat ventre, heureusement le sol est meuble (c'est assez rare pour le signaler). La descente est bien sympa, plus d'une heure de single ! Arrivée à la Giandola, accueil chaleureux de notre fan club de supportrices, mais pas temps de papoter, il y a le portage de Loda ! La montée au col de Porte se passe bien, je roule a l’économie, le plus dur reste a faire... Arrivé au col, on part dans un chemin de sanglier, aie je sens l'ouverture sauvage à la George Edwards, c'est parti pour 5 km avec du portage hardcore (chapeau aux VAE avec 22kg sur le dos). Ensuite la descente de Rocca Sparvièra toujours aussi pierreuse que dans mes souvenirs, je descends en mode sécurité. Me voilà en bas de la "dernière" montée de la journée, au ravito George conseille de prendre la piste, et c'est reparti pour 45min de montée à 10%. Ensuite les 8km les plus long de la journée pour arrivée la descente de Chateauneuf, beaucoup de blocs et peu roulante, je laisse encore pas mal de watts dans les changements de rythme. Arrivée à la descente, c'est Mont Chauve style, beaucoup de cailloux ancrés, il faut choisir sa trace et tenir fermement le guidon mais les crampes dans les bras sont la ! Enfin le dernier ravito, ma petite femme est là et me reboost, la dernière descente se passe super bien, et donne la banane, suivi d'un petit bout de route et pour finir une section à la George, du freeride, 100m à 27%, qui dit mieux ! Enfin l'arche, annonce de mon nom et le collage de ce petit autocollant jaune qui a tant de valeur pour chaque Transvesubien !

Bref heureux d'avoir ce petit sticker, RDV le 1 octobre pour la TransW ?

Maxou87

Messages : 9
Date d'inscription : 05/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  Gil06 le Lun 15 Mai - 22:57

Félicitation aux "Transvésubien" pour leur bravoure !

Voici trois ans que je participe à la transV 50, plus abordable, elle nécessite un peu moins d'entrainement, elle n'est pas pour autant au rabais. Se présenter sur la ligne de départ de la petite Trans n'est pas à sous estimer quand même. La 1iére en 2015 était presque facile, en 2016 un chemin de croix avec 70 bornes et cette année un intermédiaire que j'ai trouver bien équilibré.
Le départ est donné en deux vagues à 9h, pour former un boucle avant d'attaquer le portage via Loda. Je part pas trop vite, pour, comme le dit Levens en garder sous les pédales. Arrivé sur le goudron et le long travers je me sens bien et prend un rythme un peu plus appuyer, à mon niveau bien sûr. Je remonte beaucoup de monde de  la grande ou les gars sont moins vif, c'est bon pour le morale. Je tiens le rythme jusqu'au Rocca Spaviera en continuant à doubler y compris des 50. La vrai 1iére descente arrive dans la rocaille. Toujours dans mon élan de combattant, je part fort dans les bloques, trop fort, trop confiant et je me fait rappeler à l'ordre avec un beau OTB dans la caillasse ! Je suis calmé direct. Rien de cassé mais j'ai pris un gros coup sur la cuisse et le coude gauche. Je tente de relativiser, je me fait de la psycho positive : C'est rien, tu va te pas chier, allé va y lâche les freins et j'en passe.... Mais bon j'ai pris un gros coup au morale et ailleurs aussi et les effets vont vite se faire sentir...
Je subis la descente vers le col St Michèle et n'apprécie pas vraiment la très belle trace qui mène au dessus de Coaraze. Je cumule les erreurs de trajectoire, je trébuche dans les ronces, je fais n'importe quoi, en gros j'en bave, je suis à la ramasse. Ce passage à vide connaitra son apogée pendant le portage de Coaraze soit au moins 2h depuis ma pelle. il paraît que le portage c'est plus rapide que la piste, heureusement... Dans cette galère je rencontrerai un coéquipier, Jérome, nous finirons ensemble en discutant et en se motivant. Je reprendrai du poil de la bête en sentant l'arrivée se rapprocher. A part la descente sur le col de Château ville vieille, les autres seront plutôt roulantes et très belle. Je ne parle pas du toboggan sur le stade. il fallait qu'il nous fassent un truc bien pourri !!! Il faut des années de pratique GE pour ne plus se formaliser.
En résumer une course en trois temps d'environ 2h chacune. La 1ière le couteau entre les dents, la 2 c'est la fin de ta vie, la 3 les beaux jours reviennent, c'est que du plaisir, enfin presque.
Comme dirait mon pote Julien, "il parait qu'il y en a qui font ça pour le plaisir" ...  
Je parcourerai donc 50 Km, 2500 m de D+ (annoncé 1800 !) en 6h30 pour une 28 ième place scratch et 6 ième de ma catégorie.
Merci les XMB, ils sont de très bon entrainement. Pourvus qu'ils perdurent, pour se préparer à ce type de parcours très exigent aussi bien physiquement que techniquement, mais toujours aussi variés et magnifique.
Enfin malgré que je soit aujourd'hui une grosse courbature et que je me déplace comme une vieille, j'ai des sentiers, des paysages, des marnes et des rencontres plein les yeux !!
Merci aux participants pour le fair play, l'entraide et la bienveillance. Un grand merci à Jérôme B et mon pote Antoine pour la navette...  Razz
Prochain RDV le 1ier octobre à la TransW !  

Gil06

Messages : 33
Date d'inscription : 12/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  Mitch2 le Mar 16 Mai - 14:20

Bravo a tous !

Une petite pensée ému pour toi Gillou et pour Jerome aussi membres de notre dream team XMB 2017

Perso, j'avais piscine ce we. Very Happy Plus sérieusement les 7 XMBs (1) que je me suis tapé en moins de 2 mois m'ont épuisé, pas tant physiquement mais surtrut mentalement. J'avais juste pas envie de me faire mal sur un vélo.

Bon par contre, pour la TransW, j'ai déjà réservé la date. La dream team est de retour ?


(1): les 4 officiels + Levens en reco et condition de course (car la trace était dispo avant), Aspremont 2016 (pour préparer Aspremont 2017) et Clans 2016 (pour préparer Clans 2017).
avatar
Mitch2

Messages : 687
Date d'inscription : 06/07/2016
Localisation : Roquefort-Les-Pins

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  JerBuff le Mar 16 Mai - 18:28

E-T a écrit:Quelques images du passage à Béasse, le lien vers l'album fbk:
https://www.facebook.com/eric.studiostudio.3/media_set?set=a.107521453161313.1073741828.100017103764257&type=3


J'ai pas mal d'autres photos (c'est peu dire), mais pour le moment, même réduites ça bug un peu...je m'en occupe quand je peux.

Bravo à tous, et merci à ceux qui ont fait le "Show" malgré l'effort !

Vraiment très belles tes photos. Merci Razz
avatar
JerBuff

Messages : 55
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 46
Localisation : Mougins

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  JerBuff le Mar 16 Mai - 18:36

Mitch2 a écrit:Bravo a tous !

Une petite pensée ému pour toi Gillou et pour Jerome aussi   membres de notre dream team XMB 2017

Perso, j'avais piscine ce we. Very Happy  Plus sérieusement les 7 XMBs (1) que je me suis tapé en moins de 2 mois m'ont épuisé, pas tant physiquement mais surtrut mentalement. J'avais juste pas envie de me faire mal sur un vélo.

Bon par contre, pour la TransW, j'ai déjà réservé la date. La dream team est de retour ?  


(1): les 4 officiels + Levens en reco et condition de course (car la trace était dispo avant), Aspremont 2016 (pour préparer Aspremont 2017) et Clans 2016 (pour préparer Clans 2017).

Tu nous as lâchement abandonné Sad
Avec Gilles, on n'a pas roulé longtemps ensemble. A la première bifurcation, je me suis trompé. Gilles ne s'est pas rendu compte qu'il était passé devant. Du coup pendant toute la course il a tracé pour essayer de me rattraper ...
Au final je termine assez loin derrière et du cp j'ai un gros challenge pour la TransW, finir devant Gilles. Et toi cette fois ci t'as pas intérêt à nous faire le même cp, tu vas continuer à rouler tt l'été, et le 1/10 tu seras fin prêt pour la 1ère édition de la TransW. Gilles va avoir un sérieux avantage sur nous vu qu'une partie du parcours va se dérouler sur ses terres. Mais on donnera tt pour passer devant cette fois ci ! :awachié:
avatar
JerBuff

Messages : 55
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 46
Localisation : Mougins

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  Mitch2 le Mar 16 Mai - 20:00

Le Gillou on va lui coller un poids 10kg dans le sac et pourra peut être finir devant lui comme ça

Encore une fois bravo Jé !! Respect à toi et à tous les autres.

Pour la TransW, à priori j'en suis. Je dis 'à priori' car avec le père GE, je me méfis et j'attends d'en savoir un peu plus.
avatar
Mitch2

Messages : 687
Date d'inscription : 06/07/2016
Localisation : Roquefort-Les-Pins

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  ronan le Mar 16 Mai - 20:11

Bonjour,

Cette année, je me suis inscrit à la dernière minute pour être sûr de ne pas avoir à subir les conditions météos comme lors de ma précédente participation en 2013. Après avoir participé aux 4 XMB, je me sentais bien préparé physiquement et je savais que mon vélo était au point. Je n'ai fait aucune reconnaissance sur du parcours pour être sur pied d'égalité avec mes potes du Vaucluse. J'ai pas non plus trop regardé le profil en dehors de l'emplacement des ravitos (pour savoir qu'il fallait obligatoirement m'arrêter au ravito 1).

Prologue du samedi

Sachant qu'à mon niveau, il n'y avait rien à gagner (en plus des 10 minutes) le samedi, j'avais prévu de faire le prologue en roue-libre. Mais on m'apprend qu'il y a quand même 300m de dénivelé et qu'il faut compter un peu moins de 50 minutes d'effort. Je vais essayer d'y laisser le moins de jus possible et de ne pas abimer le matériel.

Avec ma plaque 311, je suis dans la première vague. Ça part fort ! Attendez-moi, je ne suis pas encore échauffé… Tous le monde ralenti avant le premier virage. Ce n'est pas le cas de ma fréquence cardiaque qui est montée en flèche et qui restera haute tout au long du prologue. Je me place pour ne pas être gêné quand on rentre dans les bois. En haut de la piste de ski, il n'y a qu'un coureur quelques mètres devant moi. Je le dépasse dès que la pente s'inverse. Pendant plusieurs minutes, j'ai été premier de la Transvésubienne Cool Je perds un peu de temps en cherchant le balisage et je finis par me faire rattraper.

Je termine 51e du prologue. Je sais que je serais à peu près à ma place sur la grille le lendemain.

Dimanche

Départ en ligne B. Je n'y accordais pas trop d'importance. Mais je préfère largement cette mise en grille aux vagues Performer, Finisher et Challenger de 2013. Je repère vite les coureurs croisés sur les XMB pour savoir si je suis à la bonne vitesse. Je vais essayer de tenir ce rythme tout au long de la course.

Le plaisir et les sensations sont là en descente comme en montée. Les poussages me plaisent moins mais ceux-ci nous donnent accès à des sentiers exceptionnels. Je me fais doubler par d'autres participants en descente que je double dans les montées suivantes. Réciproquement, je double en descente des coureurs qui me rattrape en montée. En aucun cas, je n'essaie de tenir les roues.

Au km 55, dans la descente du Col St Michel à Coaraze, je me fais sortir du sentier par une pierre que mon pneu avant n'a pas su encaisser Après cette chute surprenante, je ne pense plus qu'à finir. J'ai le côté droit bien abimé (coude, épaule, genou).

Je m'arrête plusieurs minutes au ravito 3. À cause de la chute, des crampes apparaissent aux cuisses. Je repars avant de me refroidir.

Les crampes ne m'ont pas trop gêné quand j'étais sur le vélo. Par contre, j'étais scotché dès qu'il fallait marcher. Heureusement qu'il ne restait que le dernier long poussage après Coaraze.

Juste avant d'arriver au col de Châteauneuf, mon pneu arrière pince. Je choisis de continuer jusqu'à ravito 4 tout proche quitte à abimer ma jante et à me faire aider pour mettre une chambre à air. Après plusieurs dizaines de mètres très rocailleux, le préventif parvient à boucher le trou Razz

La banane Very Happy revient dans les derniers km que je roule sans prendre de risques pour mon pneu arrière dégonflé. Je pousse dans les derniers mètres de descente après être sorti trop large d'un virage et parce que j'avais les photos de Levens en tête.

Je finis 53e en 8 h 02 min 33 s après avoir perdu une grosse dizaine de place suite à ma chute.



Bravo à tous les participants. Merci aux concurrents que j'ai croisé qui ont tous été très fair-play, merci aux bénévoles et aux spectateurs pour les encouragements.
avatar
ronan

Messages : 229
Date d'inscription : 07/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  Relief le Mar 16 Mai - 20:29

ronan a écrit:Bonjour,

Cette année, je me suis inscrit à la dernière minute pour être sûr de ne pas avoir à subir les conditions météos comme lors de ma précédente participation en 2013. Après avoir participé aux 4 XMB, je me sentais bien préparé physiquement et je savais que mon vélo était au point. Je n'ai fait aucune reconnaissance sur du parcours pour être sur pied d'égalité avec mes potes du Vaucluse. J'ai pas non plus trop regardé le profil en dehors de l'emplacement des ravitos (pour savoir qu'il fallait obligatoirement m'arrêter au ravito 1).

Prologue du samedi

Sachant qu'à mon niveau, il n'y avait rien à gagner (en plus des 10 minutes) le samedi, j'avais prévu de faire le prologue en roue-libre. Mais on m'apprend qu'il y a quand même 300m de dénivelé et qu'il faut compter un peu moins de 50 minutes d'effort. Je vais essayer d'y laisser le moins de jus possible et de ne pas abimer le matériel.

Avec ma plaque 311, je suis dans la première vague. Ça part fort ! Attendez-moi, je ne suis pas encore échauffé… Tous le monde ralenti avant le premier virage. Ce n'est pas le cas de ma fréquence cardiaque qui est montée en flèche et qui restera haute tout au long du prologue. Je me place pour ne pas être gêné quand on rentre dans les bois. En haut de la piste de ski, il n'y a qu'un coureur quelques mètres devant moi. Je le dépasse dès que la pente s'inverse. Pendant plusieurs minutes, j'ai été premier de la Transvésubienne Cool Je perds un peu de temps en cherchant le balisage et je finis par me faire rattraper.

Je termine 51e du prologue. Je sais que je serais à peu près à ma place sur la grille le lendemain.

Dimanche

Départ en ligne B. Je n'y accordais pas trop d'importance. Mais je préfère largement cette mise en grille aux vagues Performer, Finisher et Challenger de 2013. Je repère vite les coureurs croisés sur les XMB pour savoir si je suis à la bonne vitesse. Je vais essayer de tenir ce rythme tout au long de la course.

Le plaisir et les sensations sont là en descente comme en montée. Les poussages me plaisent moins mais ceux-ci nous donnent accès à des sentiers exceptionnels. Je me fais doubler par d'autres participants en descente que je double dans les montées suivantes. Réciproquement, je double en descente des coureurs qui me rattrape en montée. En aucun cas, je n'essaie de tenir les roues.

Au km 55, dans la descente du Col St Michel à Coaraze, je me fais sortir du sentier par une pierre que mon pneu avant n'a pas su encaisser Après cette chute surprenante, je ne pense plus qu'à finir. J'ai le côté droit bien abimé (coude, épaule, genou).

Je m'arrête plusieurs minutes au ravito 3. À cause de la chute, des crampes apparaissent aux cuisses. Je repars avant de me refroidir.

Les crampes ne m'ont pas trop gêné quand j'étais sur le vélo. Par contre, j'étais scotché dès qu'il fallait marcher. Heureusement qu'il ne restait que le dernier long poussage après Coaraze.

Juste avant d'arriver au col de Châteauneuf, mon pneu arrière pince. Je choisis de continuer jusqu'à ravito 4 tout proche quitte à abimer ma jante et à me faire aider pour mettre une chambre à air. Après plusieurs dizaines de mètres très rocailleux, le préventif parvient à boucher le trou Razz

La banane Very Happy revient dans les derniers km que je roule sans prendre de risques pour mon pneu arrière dégonflé. Je pousse dans les derniers mètres de descente après être sorti trop large d'un virage et parce que j'avais les photos de Levens en tête.

Je finis 53e en 8 h 02 min 33 s après avoir perdu une grosse dizaine de place suite à ma chute.



Bravo à tous les participants. Merci aux concurrents que j'ai croisé qui ont tous été très fair-play, merci aux bénévoles et aux spectateurs pour les encouragements.

Bravo belle perf :awachié:

Relief

Messages : 11
Date d'inscription : 13/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  sergio06 le Mer 17 Mai - 20:57

Maxou87 a écrit:Ma première "grande" TransV et j'ai eu le petit sticker qui fait super plaisir :)

J'ai pris mon temps, 12h20 mais pas de bobos, ni casse, ni crampes et toujours avec le moral.

Le départ de la Colmiane, il fait frais et je suis un peu stressé. Je démarre doucement pour mettre en route la machine... Arrivée au mont Tournairet, c'est l'heure de la première descente de la journée, au programme 1600m de d-. Sur les premiers 200m, je chute sur une racine et atterri à plat ventre, heureusement le sol est meuble (c'est assez rare pour le signaler). La descente est bien sympa, plus d'une heure de single ! Arrivée à la Giandola, accueil chaleureux de notre fan club de supportrices, mais pas temps de papoter, il y a le portage de Loda ! La montée au col de Porte se passe bien, je roule a l’économie, le plus dur reste a faire... Arrivé au col, on part dans un chemin de sanglier, aie je sens l'ouverture sauvage à la George Edwards, c'est parti pour 5 km avec du portage hardcore (chapeau aux VAE avec 22kg sur le dos). Ensuite la descente de Rocca Sparvièra toujours aussi pierreuse que dans mes souvenirs, je descends en mode sécurité. Me voilà en bas de la "dernière" montée de la journée, au ravito George conseille de prendre la piste, et c'est reparti pour 45min de montée à 10%. Ensuite les 8km les plus long de la journée pour arrivée la descente de Chateauneuf, beaucoup de blocs et peu roulante, je laisse encore pas mal de watts dans les changements de rythme. Arrivée à la descente, c'est Mont Chauve style, beaucoup de cailloux ancrés, il faut choisir sa trace et tenir fermement le guidon mais les crampes dans les bras sont la ! Enfin le dernier ravito, ma petite femme est là et me reboost, la dernière descente se passe super bien, et donne la banane, suivi d'un petit bout de route et pour finir une section à la George, du freeride, 100m à 27%, qui dit mieux ! Enfin l'arche, annonce de mon nom et le collage de ce petit autocollant jaune qui a tant de valeur pour chaque Transvesubien !

Bref heureux d'avoir ce petit sticker, RDV le 1 octobre pour la TransW ?


Bravo Maxou.
En octobre je crains qu'il ne faille choisir entre le Roc Marathon et la TransW 🤢
avatar
sergio06

Messages : 17
Date d'inscription : 19/07/2016
Age : 43
Localisation : Le Bar sur Loup

Voir le profil de l'utilisateur https://www.strava.com/athletes/721963

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  newpaul le Dim 21 Mai - 21:02

:awachié:

bon avant tout merci Thierry, Cédric, Pascal, Patrice, Feignasse et je m'excuse pour ce que j'oublie Embarassed j'ai vécu un chouette week-end  Razz  Razz  Razz  Razz merci pour l'aide énorme que vous m'avez apporté par vos réponses !!!!





Samedi matin on débarque à 5, 3 rider et 2 super-assistantes, pour stiker les vélos , la météo est pas mal , mais ici ça tourne vite... et puis on y retourne pour le prologue à 13h45 on est en haut, la 1ere vague est même pas partit, lol , et je pars en vague 2 ... dans 5' gaz gaz gaz gaz




Allez, 1ere surprise pour changer on part pas sur la piste de ski, "le Boss" à mis le chrono  dans l'autre sens !  

Sur la piste goudronnée, 200D+ explosifs, avec des épingles en gravier bien pentu, sa part maxi gaz, je gère le bazarre mais le cœur n'est pas là, la fatigue de la semaine ressort, je ne m'affole pas, on s'extirpe de la Colmiane pour rentrer dans un single au milieu des sapin , c'est magnifique, je me re-concentre et je me dis de me calmer, mais la tension est à 200% Sad je reprend des gars 3 ou 4, j'aime ça, on rejoint un bout de piste de ski et je recuper à nouveau 3 ou 4 gars, mais je suis bof', un peu agacé de la précipitation du prologue, je profite pas !

Bon, on arrive au col de la Colmiane, le paysage est superbe sur St Martin Vésubie, les montagnes Frontalière sont couvertes de neige ce qui me rassura pas trop pour demain !

On file sur un sentier rapide en balcons, je suis tendu comme un stri*g , le devers me fais peur alors qu'on est juste dans un champ à vache, je n'arrive pas à me lacher, je ne veux rien casser, mais là, on dirait un débutant, je suis juste tétanisé par l'enjeu ! pov' con, casse toi comme aurait dis l'ancien président (non celui d'avant avant, karcher man :) )... ou je me ressaisit ou je rentre à la casa boire des bières. Bon le mecs devant moi se perd à droite alors que je bascule dans la pente,

On attaque des restanques, sortes de terrasses en pierres que Georges à eut la bonne idée de nous faire couper dré dans la pente, hum moi j'aime ça, c'est tekeunik et la machine se met en route, de toute façon ou tu te sors les doigts du c*l ou tu meurs ! bonne pioche, j'enquille le plaisir est là. déjà plein de mecs on crevé ou sont tombé, ils gèrent rien ! pas la bonne stratégie !

Je  me calé à 80%, je me gave dans le D-, je me croirais au Arcs, je gaz avec la bananes, après les restanques viennent les sous bois de sapin trop bien, y a mass pièges, avec des cailloux jeté au hasard sur la piste ou des éboulis de cailloux, sans parler des pierriers, mais je pass tous, ça me file la méga banane !

Mais voila, viens la remonté (100D+  ) qui vont faire mal, impédalable, il fais chaud et lourd je suis à l'agonie, je panique presque, allez on re-bascule en single, des zig zag dans les bois, je passe tout ! yes baby, groovy ! et là sa descend dré dans les racine, je pose mon cerveau et .. je m’arrête je le sens pas ! le mecs derrière enquille et se fracasse , hum , bon, sa va, relève toi gars !

On remonte 100D+ dans les bois je suis à nouveau à l'agonie, là je panique pour demain ! mais on est en guerre alors je me remet en marche, on finit par des hameau, que l'on traverses par des chemin entre les parcelles agricole et autre piste goudronnée avec plein de marche, je gaz comme un porc, comme pour oublié, et là c'est le drame, en épingle je pose le vélo sur une branche, j'entend un petit clac inquiétant ... comment vous dire ... j'ai un hurlement primaire avec une salve de jurons peu recommandables... je viens de péter ... un put*in de rayon de ma roue avant .... !! allo Houston on à un problème !
je me réunit avec moi même, je scotch le rayon en me disant que j'en ai 32 sa va passer ! je finit mon run dans le village, et bien sur je me perd, je rate le tunnel, personne ne sais ou est l'arrivée, bref, je me calme je sais bien où c'est, y a q'une place, je me retourne et je file biper à l'arriver.

Les filles de note assistance nous encouragent mais j'ai le visage fermé, puta*n je m'en veux, une seule erreur.

Je cherche de l'assistance, mais y a personne, pas de bouclardva trouver un rayon droit DT un samedi à la montagne pffff autan aller faire des photos de dahu

je me calme je file encourage Thomas et Quentin, qui eux aussi se sont dépouillé et font un jolis score , thomas même est devant des locaux, sacré champion, respect, il est pas venu pour acheter du terrain, et je suis sur qu'il était pas à 100% puisqu'il à marché dans les montée. Moi je pense que j'ai perdu 50 places dans mes mésaventures, mais je m'en tape, je suis un guerrier, j'ai confiance, je vais trouver une solution.

On rentre à l'appart' et on se fais une bonne binouze

Je sors la caisse à outil ou j'avais tout prévu !

J'ai des tète de rayons et les clefs qui vont bien... sauf que la tète de rayon est coincées, je passe une heure à al dévisser, nada , walou, makach'

Je re-bois une bière, je me détend et je retourne usiner la roue de mes 2 qui va me rendre fou :lol: bref je me calme (bon "inside" c'est un volcan:) ), je sors la pince Facom et je bloque de toute mes force le rayon à me déboîter la main, et je dévisse et au bout de 20 ' je réussit l'impensable ... dévisser cette saleté de tète de rayon :) elle est pas belle la vie :) je retend tous le bordel, je remet du latex, j'en met de partout dans l'appart... bref' je m'en fou je suis un guerrier MOI !!! et demain Georges je vais lui défoncer sa Transvé en carton ... enfin j’espère :mdr:

je prépare mes affaires comme Patton et la brigade du style et on va se faire une bonne bouffe

je re-brieff mes colistier sur demain avec les 4/5 astuces pour réussir la transvé et dodo


-> Verrais je la mer demain après midi ???



Pan... minuit je me réveille, excité comme pas 2, je dors par petit morceau, 3hoo je suis chaud comme une baraque à frites... impossible de dormir, tout à l'heure je vais être défoncé, je ne le regrette même pas, je suis un guerrier... "je vais tout péter mon colonel beuuu-aaahhhh" !!!

je me prépare tant pis, j'entend que mes colistiers ne dorment pas mieux, on est debout avant l'heure du réveille officiel lol on balance 2 ou 3 blagues mais bon ... la tète est déjà dans la race !

2 règles : Primo on va à la guerre et deuzio mes jambes c'est des connass*s et c'est ma tète qui commande elles vont pas me faire chiééé aujourd'hui van de dious !!

petit dej'et  on charge le camion à 4h45 !!!

Hum.... comment dire, le doute commence à s'installer parce que Georges à confirmé la veille que la 1ere BH serait à 8h15 !! soit 45' plus tôt que l'année précédente, rien que ça... only the brave prend tout son sens, ça va trier sévère au bout de 2h15 mon cochon !

Heureusement, la météo pourrit de la semaine n'à pas abîmé le terrain, c'est plutôt sec, se sera un atout
on à pas le temps de s’échauffer, on file pour la mise en grille dans un joyeux bordel, mais grâce à quelques astuces perso on est bien placés sur la grille ;)

Il y a du monde autour, joyeux bordel , s'a s'agite et je doute toujours, Thomas est devant en grille VIP au vu de son chronos de porc de samedi !
Je suis avec Quentin, derniers encouragements, le mot d'ordre s'est d'avancer quoi qu'il se passe sur la 1ere BH, après on sera chez nous, on gérera, on ne s'assistera qu'en cas de coup dure tellement la BH1 est tendue.

Georges lance le décompte ! PAN c'est partit, je gérer pour pas m'accrocher, sa bouche déjà mais je me faufile grâce à mon bon positionnement, j'arrive en bas au milieu du paquet,  on est au pied des pistes de ski, c'est partit pour 400 D+ immondes et sans intérêt autre que nous user !
le 30x46 passe à merveille... et là c'es le drame , la TS ne remonte pas, je l'avais "chéquer" la veille, mais avec le froid (6°C) elle coince... hum comment vous dire ... rien n'a fout' je suis un guerrier, même à pied je la finit cette transvé ! voir à genoux !
!!!!! Mais sa sert à rien une TS, avant on faisait sans ! de toute façon sa monte pendant 2 heures :) avec le chaud sa reviendra... ou pas !

On arrive en haut assez vite, le sol est étonnamment sec, je me dis que ça va être pas mal, il faut pas chaud, je roule ligth, juste le camel et quelques barre de céréales/gels 3 outils et basta

J'ai passé pas mal de gars déjà en galère, les sensations sont bonnes et je suis pas dans le rouge

On attaque le plateau a vaches avec ses racines meurtrières , je m'en méfie comme la peste, je les jump, j'ai le flow, j'ai presque confiance...ça va pas durer, déjà des bouchons dans les bois, alors qu'il n'y a aucune difficultés, je ne râle pas, je me faufile des que je peux, je réussit à m’extirper jusqu'à la piste forestière ou je gaz comme un porc, je déboîtes le bloc de mecs qui se traînaient, c'est bon pour le moral, j'enquille le col de la madeleine, putain sa pédale bien, je suis en jambe, je continuent sur les crêtes, je pédale plus qu'en 2016, oula oula, ça glisse pas, je vais plutôt vite, je commence à avoir la banane au bout d'une heure de Race !
je ne m'enflamme pas mais je me sens à l'opposé d'hier ou j’étais à l'agonie, je gère... pousse pédale double... hum, pas mal pas mal comme stratégie :)
je ne me laisse pas enfermer et je reste à 80% de mes capacités.

Bref on arrive en haut le berger nous décompte au 2 Caires, je suis pas mal, dans les 150, yabon !!

Le paysage est sublime, et une voix déchire se silence, "eh les gars je vois ma maison là-bas" ... "ta gueule et pédale", on en à pour 1ohoo avant de boire le Ricard chez toi  

On arrive sous le mont Tournaire, les VAE sont déjà là, ils nous dégoûtent en montée on est à 5km/H et eux 25km/H beurk, en plus Georges au lieu de nous faire passer par le collet des trous, nous fait gravir le mont Tournaire à 2080 m dans la neige, youpi, quelle bonne idée,
je gaz, je réfléchit pas et je passe de gars, la descente arrive j'ai de l'avance, je pars bille en tète, ça va chiééééééé !
boudiou sa va chiéééé !! pas longtemps je me plante dans la première puis la 2eme épingle Grrrrr ah non, tu te sors les doigts du c*l t'es pas la pour planter des choux Man !! et je me reprend !

Je vois passe le local Cédric06,  je suis devant lui, le roi du hole-shot à la transvé ... je suis un dieux, ah non il m'annonce qu'il à crevé et qu'il à galéré   :lol:  joie de courte durée :lol:

 :aime:
Bref, le sol est tip top je me reprend et je me met en mode tueur de singles, gros gavage à la recherche du plaisir, qui arrive assez vite puisque Georges à carrément ouvert un single dré dans la pente au lieu de nous faire descendre par la piste 4x4

Gros gros gavage a travers les sapins ,je m’éclate; enfin presque ;un mec avec un sobre qui répare sur le single avant un drop, je freine je j’étais a 2 doigts de l'OTB, quel boulet sans déconner,  

......et j'arrive au ravitos avec 30' d'avance , mon morale fait un bon à 200% !! BOUM on y est , ça va chié grave !
je recharge en flote 2 ' d'arret , je repars pour la BH 2 qui est large mais je veux éviter le depart de la Trans50, faut pas traîner on à 1600 De D- devant nous !

Du pure délire je pars joyeux des Granges de la Brasque, oui comme le nain, enfin sa dure pas, ma chaîne saute 2 fois, pas s'agacer ; je remet le locket du dérailleur et ça va gazer rien n'afout; j'ai rdv avec le D- :aime:

et là on fait un 1er quart dantesque dans les marches, cailloux et autres épingles tendues, mais je me gave grave, j'ai fais les reco en vidéo !! si si si ça passe, arrivent les balcon avec vue sur la Vésubie, magnifique, je gaz, je suis léger, j’évite les pièges ! mais y a pleins de gars en vracs, pas à niveau, monté léger ou le pneu explosé, c'est fou , c'est une hécatombe !

Arrivent les relances dans les champs , sa tabasse, un mecs serre sa roue arriere tout explose! finito !

On rentre dans les bois sa devient soft, trop cool j'adore, ça relance et la machine fonctionne, je me gave !!!  
[/b]
Bon jusqu’ici tout va bien, on rentre dans un sous-bois gras mais bien roulables, avec des relances, des chalenges, des « S » de bike park ; jouissif… je sens que je peux accélérer et je gaz … j’ai 2 traj’ devant moi, je prends à gauche, pas de politique … oups … le chemin s’élargit et normalement il est barrée par un grillage, pas de bol, le demi grillage obstrue la trace de gauche … bip bip bip impat H-2 seconde, je pile, je prie, il ne me reste que ça à faire ma TV va s’arrêter ici dans d’atroce souffrance… bliniiiiiig le grillage gicle  , je reste sur le vélo, comme un rêve je passe sans tomber !!?? pffff j’ai bien sué, l’adrénaline à fait un pic, ici tu t’écartes de la stratégie … tu meurs direct.
 :aime:

Je fini ma descente entre maison et champs agricole… je repense au grillage, je me re-concentre… mais je viens de rater une flèche rouge , celle de la BH … et merd* je suis perdu, bon j’avais révisé, normalement la piste mène à Giandolla…
.il n’est pas 9hoo, je vois au loin la trans50, yabon, j’interpelle Richard Quentin de l’orga en l’engueulant dans un grand éclat de rire, il me traite de boulet dans un grand éclat de rire, et me ramène dans le droit chemin, un bénévole m’accompagne, merci les gars vous êtes top, changez rien.

Je suis inquiet ils viennent de lancer la trans50 avec 15’ d’avance, pas cool, ça va bouchonner dans le portage de Loda.

Je croise nos 2 supportrices à la BH ( je passe sur le tapis de contrôle pour valider mon passage avec 45’ d’avance, ça m’électrise jusqu’à ce que je remarque que ma commande de TS déconne, une vis à sauter, surement à l’impact du grillage, je ne m’énerve même pas, je mets un Rilsan et ça repart, on verra pour la pression au col de la porte  , les filles me proposent un sandwich’ et du saucisson, ça me fait un bien fou, ne manque que le nettoyage des lunettes comme en formule 1 : changez rien les filles vous êtes top ! bonne chance, on va tous partagez la route avec le rallye auto de la cote d’azur… jusqu’au col de la porte.



Aller j’engage dré dans le pentu pour passer le pont de la vésubie, qu’un gars sur-exité me dis vulgairement de bouger mon cul !! euh quoi neuf docteur ? t’es qui toi ? je me pousse, mais j’ai juste le temps de grommeler que quand il fera la transVé des grands il pourra la ramener plus poliment ( c’est un train de la tran50 exité comme des puces), on va se retrouver dans le portage, il fait chaud, les esprits s’échauffent, sa bouscule pour gagner 2 places, du grand n’importe quoi ?!
rien n’afout’ j’ai une course… je gère l’effort jusqu’à la route, ou je remet la machine en route, la pente n’est pas forte pendant quelques km je passe la surmultiplié, seul un Vae et un gamin en SR de la trans50 me reprennent !! gnark gnark j’en remonte un paquet, la banane double !!!
 :aime:

Bon les voitures de rallye nous frôlent dans un vacarme de course, au ralentit les moteurs rugissent 2 fois plus, c’est rigolo mais ça pue, les assistances se frayent un passage maladroitement sur la route, joyeux bordel plutôt bien organisé par Georges omniprésent (respect Monsieur belle gestion de crise … juste ton parcours qui est inhumains, mais ça c’est un autre débat, only the brave ;) ).

https://www.youtube.com/watch?v=ut3AXI7LW6Q

On quitte la route pour monter à Loda et s’enquiller dans les terrasses en balcon, le single est superbe et serpente entre tapis de cailloux blancs, murets en pierre et chênes nains, sa claque sa rétine !
Je vais vite, on arrive a la zone en bords de vide, pouhaaaaa pas tomber, sinon chute de 200 m assuré dans le vide, je suis pas très branché base jump moi



on arrive au col Ribon, puis Baisse de Beasse , c’est « mouta calla «  comme disent les locaux, les montagnes russes à profil montant, ça use, mais on bascule entre forets, terres noires , schistes gris, c’est sublime je me régale, jusqu’au granges de Raimundo …

dans le passages à la chaîne métallique en portage de vélo (si si si faut le vivre pour le voir) je ratrape des exités , sa bouscule , sérieux les mecs arrêtez de faire de la merd* j’ai pas le temps de le penser que le mec derrière me tombe dessus, le vélo sur le genoux, je hurle intérieurement, j’ai envie de le démonter … le vélo & le gars … mais je me reprend , je laisse filer la douleur, je suis en guerre, je position au mieux mon pédalage pour soulager le genoux… je file en foret bien grasse , je sais que ça dérape bien, alors je fais attention à mon genoux, on se tire néanmoins la bourre avec un groupe de locaux bien affuté, un mecs bardé de sticker sponsorisé et un bel Enduro Spécialized, je les boure en montée ils me débourrent en descente , on se marre bien quelques km, … arrive les S de delivrance sous le col des porte ! yes yes yes, comment vous dire, à ce moment, je peux déplacer des montagnes dans ma tête et marcher sur l’eau , tout passe sur le vélo … mes jambes c’est des championnes et je les remercient… (oui sa fait le mec psychopathe, mais je suis très sociable, vous inquietez pas )





Ravito et BH avec 2h30 d’avance !!! bein dis donc 2hoo et cette portion est plié, je crois que je suis en forme… aïe petit bémol je vois Quentin au sol avec les supportrices, il à l’air fatigué ??? Apparemment il n’arrête pas de crever à l’avant il en a marre, zut, aller je me restore de sandwich’ et on repart. J’essaye de pas trop l’affoler, on à beaucoup d’avance, mais la race commence maintenant…
je demande une pompe HP et personne n’en à une, dommage, je me retourne et une mamie me demande gentiment si ce quelle à dans la main c’est une pompe HP, oui madame, respect ! bravo trop gentille je la remercie 10 fois… bon j’en oublie ma gourde au ravito, pas grave le camel est a raz bord ! si si si jusque-là c’était facile !!! 45 km env 1600 D+ et surement plus de 2000 D- facile… bein y à plein de mecs éclatés au ravito, pas si facil Georges.
bref la trans50 part par la piste au col de Lobe, ils en ont pour 5' … nous, bein on fais le tour de la montagne par des vallon sans fin et un portage infame. Mais je suis un guerrier, je m’en fou mais alors je m’en fou. J’affole pas quentin. Le sol est surtout très méditerranéen, le soleil pointe sa commence à faire mal sur ses sentiers de cailloux blanc, 45’ de bonus, dont 30’ de portage infâme sur une crête… je dis rien, sa passe, mais sa rale autour… lol ils ne savent pas la suite les pauvres !

https://www.youtube.com/watch?v=0qtXCYadaHM



On arrive à la piste entamés, à droite le col de lobe reportage 20’ ah ah trop drôle Georges......
.... mais surtout les trans50 arrivent à droite du ravito (col de la porte en 5’ chronos) ça achève le moral des gars...
... ainsi va la transvé, Georges veut que le stikers à 12 cts se mérite, et tu ne sais pas encore la suite, un cataclysme terrestre à traverser, amis je ne dis mot ! On arrive en haut du col de Lobe bien entamé (je l’ai déjà dit non ?) ! on rentre dans un sous-bois sur épines de pin souples, rho la la, le bonheur, quelques grammes de finesses dans un mode de brut, on souffle e 10’ , surnaturel… mais c’est pour mieux repartir !!!!! Dans le dure !!!

https://www.youtube.com/watch?v=OBLqjdp_wLM



on plonge vers les ruine de Roca sparviera, on sort des bois, je blague pour detendre l’atmosphere, on passe aux « terres noir » puis sa bascule  au milieu des champs à vache 4x4 , oui parce que le bon Dieu à jugé bon de parsemée le sols de gros cailloux qui pensent qu’à Peter ta roue, ton tibia, ton bras...
j’indique à Quentin qu'à partir de là nous et nos pneus sont en danger de mort et qu’on va devoir rouler propre ou les arrêts réparations à répétions vont nous détruire moralement. Bon bein Quentin roule propre mais plein gaz, je me dis qu’on à qu’une vis et je lui embraye le pas,

 :aime:
on sors sous la chapelle saint Michel avec une banane extra large, on à déconné mais on s’est gavé.
Un ravito sauvage proposé par 2 gars tout droit sorti d’une BD de Franck Margerin nous tendent du sauss’ et du fromage !!!
Trop cool les gars
je m’éloigne pour vidanger et là grosse panique a bord, je fais jaune fluo, sa sens la déshydratation, portant j’ai bien bu, je vais redoubler de discipline et boire encore plus toutes les 10’, manger manger manger… meme pas mal au ventre, même pas peur, on va la bouffer cette transvé !!!



On repart direction coaraze et son portage dégueulasse , si si si.
Le sentier est en balcon et assez exposée, on gaz quand meme avec quantin, juste un ploil en dessous  de plein gaz !! on est con mais sa passe !
Bon, pas pour tout le monde, on ramasse un allemand qui s’est satellisé dans le seul arbre en contrebas, le bol de sa vie. Même comme ça on met bien 10’ à le sortir.
La pente est juste à 40% dans le vide et instable, un bordel lol !
Je m'en fou, je sors des blagues ou je chante des chansons paillardes pour détendre l’atmosphère !! si tu aimes le portage tape dans tes mains si tu aimes si tu aimes les portage à Georges tape dans tes mains …….



On repart, on lâche rien, ni les cailloux deci dela ni les tuyaux d’irrigation glissants ne nous sortent du singles, les pinpingles sont énorme et on arrive déjà au ravito de Coaraze rho la la la super banane ! Bh final check...il doit être 13h30...
au ravito on a droit à des barres de céréales maison et du jus naturel menthe ibiscus ! une tuerie …
Le moral est au beau fixe… enfin, intérieurement je me contrôle, le pire est encore devant nous !

https://www.youtube.com/watch?v=oWkH5zN-uOc

On repart par la piste tranquille, mais elle fait surement 10 km elle est infâme pour déboucher sous le ferion ou c’est pire : si si si ! Georges a prevu un portage immonde droit dans la pente, dégueulasse, sa penche en arrière ;
on peut gratter 20’, mais je préfère garder la piste pour économiser on a de toute façon plus de contrainte horaire et de l’avance en pagaille on doit être dans les 150eme, tan pis je perdrais des places.
bref après une piste interminable on déboule au milieu d’un volcan, des cailloux tous les 5m prêt a defoncer tes roues, on marche les crampes arrivent, pas plus mal, puis piste 4x4 bof pour descendre et enfin single interminable dans les joncs.
C’est beau mais pas ludique, on à 10hoo dans les pattes et on s’amuse pas à ce moment, on commence à commettre des fautes de pilotage mais sa passe... Pas loin de la correctionelle !!!
On arrivera au dessus du col de Chateauneuf, une dré dans les marches et épingles  nous attend, elle est piégeuses, mais on se régale à nouveau on passe tout, rhoo trop bon, sa nous relance.
On enchaine ensuite avec un sigle en balcon rapide mais piégeux tous les 100 m des murs de pierres, bein … on y vas à 110 % comme des cons et sa passe, on arrive au ravito du col de Châteauneuf avec une banane hallucinante ! on check avec le poings comme dans les vidéos de vrai « rider « , « world cup style «  !!! on est vraiment des sales gosses, on à respecter aucune consigne .



On se ravitaille et on repars illico, jusqu’au ruine de Châteauneuf, Quentin  s’inquiète, j’essaye de lui mentir, reste 10 km et c’est pas fini les conneries a Georges (enfin presque ah ah ) mais sa sent l’écurie , aller sa va le faire,
Je croise Benjamin Feignace, je le remercie pour son aide et on re-part gaz dans le D- au milieu des « terres grises », mais alors « world cup style 2 le retour » petit col a passer et on bascule sur le final plein gaz dans les bois… c’est finit … enfin presque, Georges à tracé un final hallucinant, impassable, sa tape de partout je bloque ma chaine à 200 m de ‘arrivé, Quentin file devant, je finis en cyclo cross style, lol ….

Quentin m’attend pour passer la ligne d’arrivée !!! gros gros gavage, je pense à patton et je me vois lui demandé ou est la 4eme boucle de la SEE ! mais il n’et pas là, il avait piscine !!! thomas est là, ce pet*t c*n à mis moins de 9h00 et nous moins de 11h00 il est en short douché parfumé respect mon gars. Les supportrice sont la , on plaque le stickers de mes 2 sur la plaque, mouhai ça vaut pas plus de 9 centimes ce truc lol… mais on a droit à une bière gratos, mas seul inquiétude à ce moment, qu’il en reste assez pour me rassasier !!!!




Je vais pas vous mentir … la transvé…. Je me suis gavé … tapé de belles barres de rire , merci les potes pour cette balade et les supportrices 5*   :aime:

photos --> http://www.ucc-sportevent.com/transv-le-recit-de-leur-exploit/
http://www.1001sentiers.fr/transvesubienne-2017/
video : francois dola !!!!  :aime:
avatar
newpaul

Messages : 116
Date d'inscription : 05/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  Fred06510 le Dim 21 Mai - 22:30

Vraiment plaisant à lire tous ces comptes-rendus, bravo à tous et à toutes
avatar
Fred06510

Messages : 67
Date d'inscription : 06/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  JerBuff le Lun 22 Mai - 15:18

Pas si facile l'exercice du CR (Trans50), mais finalement passage obligé car on oublie vite et il me paraît important de garder une trace écrite de ces quelques heures passées sur le vélo sur ces magnifiques sentiers du 06, et de partager. Ce sont ces mêmes CR qui m'ont donné envie de participer à cette belle aventure humaine.

Tout d'abord, j'ai tardé à m'inscrire pour plusieurs raisons : En 2015, après une première saison XMB, épuisé par les 4 courses (je me reconnais tt à fait ds tes propos Mitch2) je n'avais pas pu m'engager sur la Trans50 ; En 2016, même programme avec cette fois ci une inscription à la Trans50 et une arrivée à Nice après plus de 9h de vélo ; pour 2017, nouveau départ sur le challenge XMB avec 2 idées en tête : faire la vraie, celle des Grands, celle des Braves ou option 2, plan B, confirmer sur la Trans50. J'aime bien prendre mon temps...
Après avoir reconnu l'ensemble du parcours, en 3 fois !!! je me dis que ça ne va pas être possible de coller les 3 morceaux. Pas fan non plus du prologue, pour cause d'organisation un peu compliquée sur 2 jours, et compte tenu de quelques obligations familiales ... je m'inscris finalement sur la Trans50. Je vais donc essayer de confirmer sur ce format, ça me paraît déjà un beau challenge, compte tenu notamment du fait que les plus grosses difficultés de la course cette année, il me semble, débute à la Giandola, une fois sur l'autre versant de la Vésubie. Déjà certains me reprochent gentiment ce choix, selon eux je vais le regretter longtemps ... C'est pas grave, j'assume tjrs mes erreurs et en plus je suis très têtu !

Il est donc temps de préparer le vélo ... L'entretien de l'amortisseur et de la fourche a été fait par Jérôme de Bike Repair Center en début de saison. ça devrait aller. De tte façon, pas trop le choix, il est parti au Portugal, EWS oblige avec le team BH.
Je purge les freins, change les plaquettes, la cassette, la chaîne, ça commence à chiffrer.
Sur la dernière course du challenge XMB à Clans, Patrice Peters (le ptit jeune qui progresse bien et qui fait 68 sur la Grande cette année ...) me parle de ses pneus, Continental Moutain king et X King, ça à l'air bien. Il m'avait déjà conseillé pour l'édition 2016, ça c'était bien passé (pour moi, pas pour lui   ) donc je commande les pneus qui vont bien ... Je compare les prix sur les différents sites et au moment de valider le panier, j'ai fait n'importe quoi. J'ai paniqué, la pression déjà ?, manque de lucidité avant même le début de la course. Je ne commande pas les bons pneus. Je m'en aperçois à la livraison. Le Mountain King Protection normalement en 2.4 pour l'avant, j'ai pris un 2.2. Mince ... Je vais le monter à l'arrière, pas le choix. Et le Mountain King 2.4, pas protection, pas tubeless pour l'avant j'ai galéré 2 jours pour le faire claquer, normal il n'était pas tubeless ... J'y suis arrivé mais bon, je me dis que ça craint de rouler en tubeless sur la Trans50 avec un pneu pas tubeless et pas renforcé... Il me reste une semaine pour commander un nouveau Mountain King Protection 2.4 TUBELESSSSS pour l'avant. A réception je monte, je fais claquer, je m'aperçois que j'ai monté à l'envers, je démonte, je fais claquer. Cette fois ci c'est bon. OUF ! Fin de l'épisode pneus ! On est mercredi, la course c'est dimanche.


Il reste maintenant à organiser la navette jusqu'au Suquet. La navette officielle est un peu chère je trouve, j'ose pas trop faire une cagnotte auprès de mes collègues de travail pour financer le surcoût... Du coup je pense me faire déposer tôt le matin par ma femme et lui donner rendez vous le soir tard ... au stade de la Lauvette. Pas très cool de demander à Madame de se lever tôt un dimanche matin, de rester en alerte tte la journée au cas où ... mais j'ai du mal à trouver une autre solution. Et là, la magie des réseaux sociaux opère (en l'occurrence Strava). Un autre rider cherche une solution pour rejoindre le départ de la Trans50. On se connaît un peu, Gilles de Peymeinade, rencontré sur le challenge XMB, on fait dorénavant partie de la Dream Team avec Mitch2. On se met d'accord, rdv à la Valmasque, on fait la route ensemble, c'est plus sympa.

Arrivé au Suquet, j'ai déjà ma plaque récupérée chez Chullanka, je me prépare doucement, on est bien dans les temps, pas de stress, je suis étonné...Je discute avec Dgé Milano et Benjamin déjà arrivé et qui termine la préparation de son DeVinci.  Je monte faire quelques photos au passage de la TransVé. G. Edwards annonce la mise en grille du départ de la Trans50 pour la première vague. Je suis dans la 2ème vague, dossard 590, donc j'en profite encore pour faire quelques photos des top pilotes de la Trans50 et Oui, il y avait quelques machines aussi sur cette Trans50, notamment Silvian Ginters et Didier Langasque. Je vois également Maxime Folco, dégoûté il a encore cassé, abandon,  No  
Je filme le départ de la 1ère vague et après plus le choix faut monter sur le vélo. Je suis là pour ça il me semble.

2ème vague en place, c'est parti, ça monte au début, c'est bien le groupe s'étire, certains annoncent la couleur, ils sont venus pour rouler avec les copains en mode rando. C'est pas mon cas, je veux absolument passer les portes horaires, donc j'accélère. Et au bout de 10/15 minutes de course, première erreur, au premier changement de direction je fais fausse route. Gilles, Fabienne Rousseau et une bonne dizaine de concurrents, passent devant. Au premier pointage, à la Giandola, 70/100. Embarassed
Commence ensuite le portage de Loda, ça bouchonne un peu, on est ralenti par ceux de la TranSVé  :loool: qui ont pour certains quelques difficultés normal ils se sont levés tôt ...
Fin du portage, portion de route, je tire sur les pédales, je rattrape Fabienne et Séverine, je fais tomber mes lunettes, je récupère mes lunettes (merci Séverine), j'accélère à nouveau pour essayer de rattraper Gilles, mais il est déjà loin, parti sur un bon rythme. Je trouve le mien ... Je suis plutôt bien je connais et j'avais apprécié cette première partie de la course lors de la reco. Avant le hameau de la Béasse, à la croix, un petit coucou à Serge Tomasi qui s'est arrêté pour casser la croûte. ça va tjrs bien, heureusement en même temps, on vient juste de démarrer ... Un peu plus loin, je rattrape Berenger engagé sur la TransV, pas au mieux et petit à petit à petit je me rapproche du col de Porte. Pour la 1ère porte horaire, c'est ok. Je ne me souviens plus trop mais ça devait être vers 11h30. Je m'arrête pas très longtemps. Merci à Dgé Milano qui me tient le vélo pendant que je remplis mon bidon et merci pour les encouragements. Je sens bien qu"il aimerai être avec nous sur le vélo mais j'ai cru comprendre qu'il a un pb à la cheville.

Pour les engagés de la Trans50, on reste sur la piste  :loool: , un petit portage, des moutons, G Edwards sur sa moto, Cyril Charpin qui redescend, qui fait la photo, l'émotion sans doute, j'oublie d'ouvrir les yeux ...


Ensuite, ça roule tjrs bien. Je commence à penser à Rocaspaviera que j'avais mal négocié lors de la reco, normal j'avais pas les bons pneus...
Finalement ça passe bien.



Par contre à la fin de la descente je m'aperçois que la semelle de ma chaussure droite est en train de se déchirer. Panique.  :ire:
Johann Delledonne qui m'a rattrapé me dit que sa femme est au col Saint Michel et qu'il peut me prêter une paire de chaussures. Je décline cette offre fort généreuse et finalement au col Saint Michel, au ravito non officiel, des vttétistes du coin (Alexandre, David et Co) m'offrent un peu d'eau gazeuse et un bout de scotch pour réparer ma chaussure. Sauvé !




Arrive le ravito de Coaraze, tt va bien côté porte horaire, je prends le temps de me restaurer. Je repars et là je comprends que je suis dans le dur. Sur la piste qui grimpe bien c'est vrai, j'avance pas, on me double et le portage qui approche ... Je commence à douter, je continue par la piste ou bien comme me l'a conseillé Cyril je prends le portage, raide mais plus direct ? Je reste sur ce que j'avais prévu, c'est à dire portage, ma chaussure va-t-elle tenir ?
Ce portage fut très compliqué, 25/30 minutes de souffrance. Je m'arrêtais tous les 10 mètres pour retrouver mon souffle. avec plus de 14kg sur le dos et une chaussure en fin de vie ... Finalement j'arrive au pylone, y'avait bien un pylone ? Puis le long travers, finalement assez roulant, bien nettoyé depuis les recos par les bénévoles et UCC, merci pour ce travail énorme.

Après tt va bien jusqu'à la bergerie. Puis ds le final 1km avant le col de Châteauneuf je tombe ...Je me relève. Ma poignée de frein droite un peu défoncée. Mais le frein arrière semble fonctionner.




Un peu à la peine après le col de Châteauneuf. Contrecoup de la chute ou fatigue?
Et après on arrive. Les 250 derniers mètres à pied,... La famille au complet pour m'accueillir, Pascal et Patrice Peters pour admirer la roue arrière ...



Je retrouve Gilles pour le repas, quelques photos des podiums, notamment ceux de Pierrot (Master55/59) et Isidore (Junior) avec lesquels j'avais reconnu la 1ère partie de la TransVésubienne. Bravo à eux, et à tous les participants.  
Merci Antoine pour la navette du retour, à la bord de la 208GTI, les vélos bien accrochés, retour à la case départ.
Prochain objectif : la TransW .... 50 si Dieu le veut, ou plutôt si G.Edw le veut.

J'ai l'impression d'avoir un peu raconté ma vie, mais c'est pas grave, vous n'étiez pas obligé de me lire

Epilogue :
Après une semaine de repos, je reprends un peu d'activité. Direction la Gordolasque pour une rando en famille. Et boum, déchirure mollet gauche Twisted Evil
avatar
JerBuff

Messages : 55
Date d'inscription : 13/07/2016
Age : 46
Localisation : Mougins

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  Gil06 le Lun 22 Mai - 21:34

Merci Jérôme pour ton compte rendu, toujours un plaisir de se replonger dans l'aventure. Razz
Merdum pour ta blessure j'espère que tu va vite reprendre. Il y a un objectif en octobre !! Twisted Evil
Quand vous voulez avec dream team... celle la de Team !
A +

Gil06

Messages : 33
Date d'inscription : 12/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  Mitch2 le Lun 22 Mai - 22:19

Gil06 a écrit:Merci Jérôme pour ton compte rendu, toujours un plaisir de se replonger dans l'aventure.  Razz
Merdum pour ta blessure j'espère que tu va vite reprendre. Il y a un objectif en octobre !!  Twisted Evil
Quand vous voulez avec dream team... celle la de Team !
A +

Yo Jerome et Gillou !

Merci pour ce super CR. Razz

Pour la dream team faudra un peu attendre. 2 de ses membres sont dans un piètre état
avatar
Mitch2

Messages : 687
Date d'inscription : 06/07/2016
Localisation : Roquefort-Les-Pins

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  120 le Lun 22 Mai - 22:39

Sacrés C.R. les gars! Razz
avatar
120

Messages : 220
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 49
Localisation : Le Bar Sur Loup

Voir le profil de l'utilisateur http://vttbarsurloup.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  newpaul le Mar 23 Mai - 21:54

bravo au guerriers Razz en avant les apprentis guerriers, ça vaut le coup Twisted Evil
avatar
newpaul

Messages : 116
Date d'inscription : 05/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: TransV 2017

Message  newpaul le Mer 24 Mai - 21:07

https://www.facebook.com/Transvesubienne/videos/1897751237165587/

merci aux traceurs fous, au bénévoles et ceux qui rendent cela possible Razz Razz Razz Razz
avatar
newpaul

Messages : 116
Date d'inscription : 05/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum